© Captcha et IA : Pourquoi l'Intelligence Artificielle Échoue à Certaines Tâches Humaines ?

Captcha et IA : Pourquoi l’Intelligence Artificielle Échoue à Certaines Tâches Humaines ?

Montrer l’index Cacher l’index

Le rôle des Captcha dans la cybersécurité

Les Captcha (Completely Automated Public Turing test to tell Computers and Humans Apart) sont devenus incontournables dans le monde du web. Ces petits tests d’identification permettent de prouver qu’un utilisateur est bien un humain, et non un robot malveillant. En effet, ils ont été conçus pour protéger les sites web contre les attaques automatisées qui peuvent surcharger les serveurs, envoyer des spams ou usurper l’identité d’un utilisateur.

Différents types de Captcha

Il existe plusieurs types de Captcha, dont :

  • Les Captcha basés sur le texte : consiste à saisir une série de caractères déformés ou peu lisibles.
  • Les Captcha basés sur l’image : demande de sélectionner certaines images selon un critère spécifique.
  • Les Captcha basés sur l’audio : nécessite de transcrire un enregistrement sonore contenant des mots ou des chiffres.

Toutefois, ces tests ne sont pas sans faille, puisque certaines Intelligences Artificielles (IA) parviennent désormais à tromper les Captcha, mettant ainsi en péril leur efficacité.

Pourquoi l’IA échoue-t-elle à certaines tâches humaines ?

Si les IA sont de plus en plus performantes, elles restent encore incapables de reproduire certaines compétences et capacités humaines. Les Captcha représentent un excellent exemple pour illustrer cette situation.

L’imperfection des IA face à la compréhension du langage naturel

Bien que les algorithmes d’IA soient capables de traiter d’énormes volumes de données, leur compréhension du langage naturel reste limitée. Ainsi, lorsqu’un utilisateur est confronté à un Captcha basé sur le texte, il doit parfois décrypter des mots dont les lettres ont été déformées ou mélangées. Cette tâche est généralement assez simple pour un humain, mais elle constitue un véritable défi pour une machine qui ne peut pas identifier et interpréter facilement ces caractères.

Les difficultés de l’IA dans la reconnaissance visuelle

La reconnaissance visuelle est également une compétence où l’IA peine à égaler l’humain. En effet, malgré les progrès réalisés dans ce domaine grâce au développement des réseaux neuronaux convolutifs, les machines ont encore du mal à reconnaître des objets ou des éléments précis dans une image. Cela se vérifie avec les Captcha basés sur l’image, qui demandent souvent aux utilisateurs de sélectionner certains objets (comme des feux de circulation ou des voitures) dans une série de photos. Face à ce type de test, l’IA a généralement beaucoup de difficultés à réussir.

À lire Comment l’IA incrémentale va révolutionner notre quotidien ?

Le traitement de l’audio, un autre point faible de l’IA

Enfin, le traitement et la transcription de l’audio sont également des domaines où les IA ont encore du mal à rivaliser avec l’homme. Les Captcha basés sur l’audio mettent en évidence cette lacune chez les machines, qui ont souvent du mal à transcrire correctement des mots ou des chiffres prononcés dans un enregistrement sonore.

L’exploitation des compétences humaines par certaines entreprises

La capacité des humains à réussir ces tests d’identification a récemment fait l’objet d’une polémique concernant Google. En effet, une femme souhaitait attaquer Google dans un recours collectif, accusant l’entreprise de tirer profit de la main-d’œuvre gratuite que représentent les internautes. La justice américaine a rejeté cette plainte le 3 février. Néanmoins, cela soulève la question de l’utilisation des compétences humaines pour entraîner et améliorer les algorithmes d’IA.

Les limites éthiques de l’exploitation des compétences humaines par les IA

Cette affaire nous pousse à nous interroger sur les limites éthiques de l’exploitation des compétences humaines par les entreprises. En effet, si certaines tâches peuvent être résolues grâce à l’intelligence collective, il est important de se demander quelles sont les conséquences pour les individus et la société en général.

Les Captcha, en tant qu’outil de cybersécurité, mettent en évidence les limites actuelles des IA et soulignent l’importance de certaines compétences humaines. Alors que les machines continuent d’évoluer et d’apprendre, les entreprises doivent également s’interroger sur leur responsabilité éthique quant à l’utilisation de la main-d’œuvre humaine pour améliorer leurs technologies.

 

Sources

  • https://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/02/10/petite-histoire-des-captchas-ces-tests-d-identification-en-pleine-mutation_4862727_4408996.html
Notez cet article

InterCoaching est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Partagez votre avis