Formation CACES : tout ce qu’il faut savoir pour réussir son test !

Instauré par la Caisse Nationale de l’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés (CNAMTS), le Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité (CACES) est un test qui permet de valider les compétences et les aptitudes à la conduite sécurisée d’engins de manutention ou de chantier. Souvent considéré comme un permis ou un titre de qualification professionnelle, le CACES n’est en réalité qu’une simple validation de vos connaissances ainsi que de votre savoir-faire, en ce qui concerne la conduite d’engins. La réussite à ce test suppose donc une bonne préparation dans un centre agréé. De même, plusieurs options s’offrent à vous pour financer votre CACES de sorte à l’avoir gratuitement.

Découvrez dans cet article, tout ce que vous devez savoir sur la formation CACES ainsi que les bonnes méthodes pour le réussir brillamment.

Qu’est-ce qu’une formation CACES ?

Il s’agit à la fois d’une formation théorique et pratique visant à vous équiper de connaissances concernant la réglementation en matière de conduite d’engin en sécurité ainsi que d’un savoir-faire pratique. Vous êtes pendant le temps que dure votre formation préparé, sur votre lieu de travail s’il remplit les conditions ou dans un centre de formation, à conduire des engins de chantier et de manutention tels que :

  • Le chariot élévateur ;
  • La grue de chargement ;
  • Grue à tour ;
  • La grue auxiliaire ;
  • La grue mobile ;
  • Les Ponts roulants et portiques ;
  • Les plateformes élévatrices de personnes ;
  • Les nacelles.

Pour chaque type ou catégorie d’engins, il existe un CACES approprié. Concernant la durée de la formation, elle dépend fortement du niveau des stagiaires et du type d’engin. En général il faut entre 2 et 5 jours pour une formation de groupe. Si vous envisagez passer votre CACES, notez qu’une visite médicale préalable vous sera demandée. Il s’agira pour le centre certifié CACES de s’assurer que vous soyez jugé apte à la conduite d’engins par la médecine du travail.

Pourquoi une formation CACES ?

Le but premier de la formation CACES est la sécurité. La vôtre déjà, ainsi que celle des personnes avec qui vous êtes en relation de travail. Les accidents sur les lieux de travail sont plutôt fréquents et une bonne formation à la manipulation sécurisée d’engins potentiellement dangereux peut contribuer à limiter au maximum les risques. La Caisse Nationale de l’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés établit à cet effet un lien étroit entre le manque de formation et la recrudescence des accidents en milieu professionnel. Le certificat CACES a donc été instauré à propos, pour y remédier.

Une formation CACES vous permettra au travers d’un apprentissage théorique et pratique de pouvoir conduire en toute sécurité les engins de manutention sur votre lieu de travail. Notons néanmoins qu’un certificat CACES ne vaut pas autorisation de conduire des engins de chantier ou de manutention. Cette autorisation ne peut être délivrée que par l’employeur, après vérification de votre certificat de visite médicale et de votre certificat CACES. Pour vous préparer efficacement à passer le test du CACES, rendez-vous sur https://www.catrformation-idf.com. Mais avant, il convient de déterminer le type de CACES qu’il vous faut passer selon l’engin que vous serez amené à conduire sur votre lieu de travail.

Quels sont les différents types de formations CACES ?

Il existe une diversité de formations CACES selon la règlementation, pour divers types d’engins. Selon vos activités et les engins de chantier ou de manutention que vous pourriez être amené à conduire, il vous faut un CACES spécifique.

Conduite des engins de manutention

Pour les engins de manutention, il vous faudrait passer le CACES ® R489. C’est la certification à avoir pour la conduite d’engins tels que le chariot à conducteur porté, le transpalette à conducteur porté, le chariot à plateau porteur, le chariot élévateur à mât rétractable, le chariot élévateur frontaux en porte-à-faux, etc. Le CACES ® R489 est accessible en différentes catégories 1A/1B/2B/3/4/5/7, traduisant divers niveaux d’exigence (initiation – maîtrise – perfectionnement – recyclage).  

Conduite des engins de chantiers

Pour conduire les engins de chantiers, il vous faut le CACES ® R482. Les engins de chantiers intègrent notamment les tracteurs et petits engins de chantier, la niveleuse, le chariot bas télescopique, la pelle hydraulique, la tracto-pelle, les chargeuses, les engins de réglage à déplacement alternatifs, les compacteurs, tombereaux – moto-basculeurs, etc.

Selon votre engin spécifique, vous serez orienté dans une catégorie précise pour votre CACES ® R482.

Conduite des nacelles

Le certificat CACES® R486 est celui qui est requis pour la conduite sécurisée des plateformes élévatrices mobiles de personnes. Il s’agit notamment de la nacelle ciseaux élévation verticale (3A), la plateforme élévatrice à mat vertical (1A), la nacelle à bras multidirectionnel (3B), la nacelle araignée (1B). La catégorie C concerne exclusivement le chargement, déplacement et le transfert d’engins sans activité de production.

Conduite des grues auxiliaire et mobile

Optez pour le CACES® R490 si vous êtes appelé à conduire une grue auxiliaire et le CACES® R483 pour une grue mobile. Il peut s’agir dans ce cas précis de la grue mobile à flèche treillis (Catégorie A), comme de la grue mobile à flèche télescopique (Catégorie B) et pourquoi pas la grue télescopique sur chenille (C2B).

Une formation pertinente vous garantit un niveau de maîtrise conséquent, pour limiter au maximum les risques d’accident sur votre lieu de travail.

Conduite du pont roulant

Pour les ponts roulants et portiques, il vous faudrait un CACES® R484. La catégorie 1 concerne les ponts roulants et portiques à commande au sol et la catégorie 2 les ponts roulants et portiques à commande en cabine. Selon la nature de votre engin, optez pour la catégorie qui correspond afin d’obtenir le précieux CACES® R484.

En approchant un centre certifié CACES, vous pouvez être davantage informé sur les diverses catégories ainsi que les exigences relatives de chaque type. Vous vous engagez alors en toute connaissance de cause pour une formation pointue et essentielle.

Comment se déroule une formation CACES ?

La formation CACES se déroule en deux phases distinctes : la formation théorique et la formation pratique. Chacune de ces étapes est cruciale pour votre projet d’obtention du CACES. On peut facilement être plus concerné par la phase pratique qui nous met en situation de conduite d’engin, mais la phase théorique est tout aussi importante.

La formation théorique

À l’occasion de la phase théorique, vous êtes mis au fait de la réglementation concernant la conduite des engins de chantiers ou de manutention selon votre cas spécifique. Vous êtes aussi formé sur les devoirs et responsabilités des conducteurs d’engins, les règles de sécurité générales communes à tous les engins, le Code de la route, etc. Ces notions sont fondamentales pour la conduite en sécurité à laquelle vous aspirez.

En plus de connaissances générales, la formation théorique aborde aussi des questions techniques et technologiques, liées notamment à l’utilisation de l’engin en question. Les vérifications d’usage, les risques liés, et pour certains engins des leçons élémentaires de physique sont autant de notions à explorer à l’occasion de votre formation théorique.

La formation pratique

Comme son nom l’indique, elle met l’apprenant en situation de pratiquer. La phase pratique nécessite donc certains équipements et naturellement l’engin dont il est question. Elle peut se faire sur les installations du client comme dans le centre certifié CACES en charge de la formation.

Cette phase consiste généralement en la prise de poste et vérifications journalières, travaux sur le chantier, circulation sur divers types de parcours, opération de fin de poste ainsi qu’en des évaluations pratiques. À cet effet, on s’assure du respect des consignes pour une conduite en toute sécurité.

À la fin de votre formation, vous pouvez passer le test avec beaucoup d’assurance. Le CACES ainsi obtenu est valable 5 ans ou 10 ans pour les engins de chantier. Il vous incombe de réactualiser votre CACES avant l’expiration de ce délai en repassant les tests d’évaluation et la visite médicale.  

Comment réactualiser son permis CACES ?

Lorsque votre CACES est vieux de 5 ans, sauf pour les engins de chantier (10 ans), vous devez envisager de le réactualiser. Il est recommandé de s’y prendre au moins deux mois avant l’expiration de votre CACES.

Il vous faudra à cet effet reprendre la visite médicale, dans le cadre de la prévention des risques d’accident de travail. Cette vérification d’aptitude médicale doit être faite chez le médecin de travail auprès de votre employeur.

La procédure de renouvellement de CACES est relativement moins longue que celle visant l’obtention, et elle est également moins onéreuse.

Faire une formation CACES gratuitement ?

Plusieurs options sont envisageables pour financer votre CACES. Si vous êtes demandeur d’emploi, vous pouvez obtenir un CACES gratuit notamment dans le cadre de l’Action Formation Conventionnée. Vous pouvez en référer à votre conseiller pôle emploi pour vous accompagner dans la démarche.

Par ailleurs, le Compte Personnel Formation (CPF) vous permet aussi de financer vos formations, que ce soit partiellement ou en totalité. Si vous disposez d’un compte sur le site moncompteformation.gouv.fr, vous pouvez simplement choisir une formation CACES parmi les formations disponibles et d’après votre solde. Vous avez désormais toutes les cartes en mains pour obtenir votre CACES !

Laisser un commentaire